0x08.04 - Le recrutement commence

Les filles s’habillèrent et se rendirent au réfectoire. Phyl était dans un coin. Cerise l’embrassa, puis le laissa avec Erin, prétextant d’aller faire un tour en ville.

SplitShire @ pixabay
SplitShire @ pixabay

— « Salut Phyl. Comment ça va depuis le temps ?

— Bonjour Erin, répondit-il. Ça va.

— J’ai appris que tu étais avec Cerise. Félicitations pour vous deux.

— Merci. Tu ne nous en veux pas ?

— Non. Je suis passée à autre chose. Et puis, je pense que vous allez mieux ensemble que ce qu’on n’a jamais été… »

Et cela était vrai. Depuis qu’Erin conversait avec Kwier sur le réseau, elle avait senti qu’elle s’était éloignée de son ancienne vie ici. Et au chagrin de ne plus être avec Phyl avait laissé place le sentiment que de toute façon, rien ne serait jamais pareil.

— « Bon, si tu veux bien me laisser, maintenant, je vais retrouver mes amis, lui dit-il abruptement.

— Attends Phyl, lui dit Erin en le rattrapant.

— Qu’est-ce qu’il y a ?

— J’aimerais savoir si tu es toujours du même avis.

— A propos de quoi ?

— Ben de notre dernière conversation et de l’Académie.

— Ah… », Phyl fit une pause, ses yeux firent quelque chose de bizarre, comme si un déclic venait de se faire.

— « Ah oui… J’espérai que cette idée à propos de l’implant te serait sorti de la tête.

— Oui. C’était bête de ma part d’en reparler. Bah, laisse tomber.

— Oui. Bon je te laisse, je dois retrouver Wyatt Garceau. »

Phyl parti rapidement. Pas super efficace comme conversation, mais elle avait déjà fait pire. Erin tâta le terrain auprès de plusieurs personnes de sa classe au petit déjeuner, puis navigua entre les dômes.

A la fin de la matinée, elle avait recruté 5 personnes en tout, un certain Pierre Pomerleau, du dôme Pascal, Victor Rocher et son frère jumeau Alexis, du dôme Arsac, Zara Boncoeur du dôme Pair et Fabien Mercure, du dôme Colmerauer. Environ un par dôme...

Plus elle et Cerise, ça faisait 7 personnes en tout sur les 250 français que représentait le dôme France, c’était ridicule. Cette histoire de recrutement était plus risquée qu’efficace. Erin se sentait plus que jamais isolée.