0x0d.04 - Une question d'équipement

Quelques jours après, le réseau étant opérationnel, Nightowl débarqua rapidement.

Pexels @ pixabay
Pexels @ pixabay

— « Salut les gars, vous m’avez manqué !

—Salut Nightowl, toi aussi. » répondit Quentin. Il la serra dans ses bras.

Avec l’absence de Nightowl, Erin avait presque oublié la proximité qu’il existait entre Quentin et elle. Oui, Nightowl lui avait manqué, elle l’aimait bien et elle avait confiance en elle, mais elle ne pouvait pas s’empêcher d’avoir un pincement au cœur lorsqu’elle la voyait avec Quentin.

— « Je vois que vous n’avez pas chômé en mon absence. Cet endroit commence carrément à ressembler à quelque chose ! Bon travail Pierre !

— Merci !

— Moi non plus, j’ai pas chômé. Il y a une quinzaine de membres de #freedomnia qui vont nous rejoindre sous peu. On s’est dit que si on était tous au même endroit, on pourrait communiquer plus vite. Puis ça ferait de nouvelles têtes, ça permettra de passer plus inaperçu, ne serait-ce que pour faire les courses. L’Académie connaît notre signalement à nous, le leur…

— Du coup, faut qu’on s’active pour rendre la salle de travail opérationnelle et trouver du matériel pour faire de l’électronique. Celui qu’on avait apporté avec nous est resté dans la grange de l’ancien QG, répondit Quentin.

— Oui. Et là, je vois deux problèmes, ajouta Nightowl. Tout d’abord, nos fonds ne sont pas extensibles… On a dépensé pas mal d’argent pour venir ici, s’équiper, acheter de quoi rouler et tout. Sur nos deniers perso. Et là, comme on bosse pas, on a pas de rentrée d’argent, donc… Sans compter qu’on a passé quasi tout le liquide qu’on avait sur nous, et je suppose que l’Académie surveille nos mouvements bancaires…

— Oui, c’est clair, c’est un problème, répondit Alexis. Et le second ?

— C’est que le matériel informatique et électronique qu’on pourrait acheter à bas prix sur Brașov serait de la quincaille. On pourra jamais bosser efficacement contre l’Académie si on a du matériel obsolète. »

Ils réfléchir un bon moment tous ensemble. Puis Cerise eut une idée.

— « Et si on se servait dans les réserves de l’Académie ? Comme ça, on aura du matériel dernier cri, sans débourser quoique ce soit ?

— Tu parles de cambrioler l’Académie ? répondit Alexis, sidéré.

— Bah, je sais pas trop, dit Cerise. Pas l’Académie, en tous cas, mais ses dépôts. Doit bien y avoir un moyen.

— J’ai des bons de commande et de transfert de matériel que j’ai subtilisé lors des travaux, à la création de l’Académie. On pourrait peut-être faire des faux et se faire passer pour du personnel de l’Académie, venus chercher du matériel ? suggéra Quentin.

— Oui, ça pourrit le faire, ajouta Nightowl. Donne-moi les papiers, je te prépare ça.

— J’irais avec Victor et la camionnette. Face à deux gaillards comme nous, ils se diront forcément qu’ils sont face à des déménageurs, ironisa Quentin.

— Pour le moment, je dirais plutôt deux geek à lunettes, rigola Victor, mais je te suis !

— Pendant que vous faites vos emplettes, les autres et moi, on va mettre en place des faux QG, histoire d’être plus difficiles encore à repérer, dit Nightowl. On va pirater des connexions un peu partout dans le pays, et faire rebondir par là tout le trafic sortant d’ici. Comme ça, si l’Académie nous détecte, ils iront sur de fausses pistes.

— Bonne idée ! »

Il fut décidé qu’ils iraient à l’entrepôt le plus proche. De toute façon, que ce soit n’importe quel entrepôt ne faisait pas grande différence. S’ils se faisaient choper, l’Académie ne pourrait quand même pas savoir d’où ils venaient, du coup, autant aller au plus près.