0x0f.04 - La traque continue

Erin et Cerise avaient réussi à trouver une dizaine de teams sur le darknet. Si les débusquer était simple, les convaincre s’avérait beaucoup plus difficile.

Surtout que les filles n’arrivaient pas encore vraiment à communiquer. Naviguer, c’était facile, modifier quelques données aussi, mais tout ce qui était communication était compliqué.

Quentin et Nightowl prenaient le relais : connexion au tchats, envois de messages… Mais la plupart des teams étaient dubitatives. Souvent, Quentin et Nightowl étaient éjectés de la discussion, blacklistés des serveurs…

Il fallait alors que Cerise et Erin interviennent. Elles levaient les bannissements et les blocages. Il fallait montrer patte blanche et convaincre qu’ils n’étaient pas des forces de l’ordre. Et à force de persévérance, ils arrivaient petit à petit à gonfler l’effectif de #freedomnia.

Par contre, une fois qu’ils avaient rejoint #freedomnia, ils étaient vraiment enthousiastes. Il s’agissait de personnes pro-liberté. Et ce que #freedomnia leur racontait de l’implant et de l’Académie avait de quoi révolter.

— « C’est cool, dit Erin. Au départ, je n’y croyais pas trop, mais là…

— Oui, répondit Quentin. C’est motivant. »

Nightowl arriva et interrompit la conversation.

— « On a un problème ! L’Académie vient de retrouver notre trace. »

Ils coururent tous aux PC.

— « Ils viennent à l’instant de débarquer dans l’un de nos faux QG, le n°4.

— C’est quoi le problème ? demanda Quentin. On coupe la connexion avec ce QG, et ils nous retrouveront pas…

— Le problème, c’est que Cerise est actuellement sur le réseau, et que le QG qui a été découvert est celui par lequel on fait sortir notre trafic en ce moment ! Si on coupe le trafic, on lui interdit de revenir. Elle risque de rester bloquée là-bas, sans savoir par où revenir, surtout si elle ne sait pas que le lien est perdu... Et si à ce moment-là, ils décident d’éteindre notre matos…

— J’y vais, dit Erin.

— Ça va pas ? lui répondit Quentin.

— Tu as une meilleure idée ? Il faut bien que quelqu’un la prévienne. Je me branche, je vais au faux QG, de là, je retrouve Cerise et on la sort de là.

— Et tu fais comment pour revenir si on coupe le réseau de ce côté ? Tu risques de te perdre sur le réseau, sans savoir comment en ressortir.

— Je sais pas moi, il faut qu’on trouve une idée... »

Nightowl pris alors les choses en main.

— « Plus on perd de temps en parlotte, et plus l’Académie risque de retrouver notre trace. 5 minutes, Erin. C’est le temps que je te laisse. Faut absolument couper le lien avec le QG pour pas qu’ils nous trouvent. Tu te branches, tu sors par le faux QG, et je ferme la connexion. OK ?

— OK. Et pour le retour ?

— Je vais transférer le trafic vers notre QG n°3. C’est par là qu’il faudra que vous reveniez.

— T’inquiète. Du moment que je sais par où il faut revenir, ça me va. »

Erin s’installa derrière le PC. Elle se retrouva dans l’environnement virtuel, et suivit les flux de données. Elle arriva virtuellement au faux QG, mais n’y resta pas longtemps. Pas question de risquer quoique ce soit.

Rechercher Cerise dans l’immensité d’internet était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Erin se demanda par où elle aurait été si elle avait été actuellement sur le réseau, à tenter d’établir des contacts avec d’autres teams. Dès le départ, Cerise et elles avaient mis au point une méthode retrouver plus facilement leur chemin, un peu comme le fait de devoir toucher le mur de droite dans un labyrinthe. Si Cerise l’avait appliqué, il suffisait qu’Erin utilise cette méthode, et elle tomberait forcément sur Cerise à un moment où à un autre.

Au bout de ce qui lui parut une éternité, Erin finit par ressentir la présence de Cerise. Elle lui transmit le message. Et maintenant qu’elles étaient là, il fallait trouver le chemin pour rentrer saines et sauves au QG principal.