0x10.01 - Test grandeur nature

Les travaux de Pierre et des autres électroniciens de #freedomnia avançaient. Les premiers prototypes d’implants venaient d’être achevés.

Victoria Borodinova @ pexels
Victoria Borodinova @ pexels

— « En l’état actuel, on ne peut pas aller plus loin », dit Pierre, un soir au reste de l’équipe.

Tout le monde savait ce que cela signifiait. L’équipe avait fait tout ce qui leur était possible de faire, avait testé tout ce qui était testable… Mais il fallait maintenant que quelqu’un se dévoue pour tester l’implant sur lui-même.

— « On a fait tous les tests possibles, mais on ne saura véritablement si ça marche que lorsque quelqu’un portera le prototype, continua Pierre.

— Vous êtes sûrs à 100% de votre proto ? demanda Quentin.

— Aussi sûrs que l’on peut l’être avec les données que l’on a. On a essayé de retirer tout ce qu’il nous semblait louche... Les seules modifications que l’on pourrait faire maintenant, ça serait sur retour utilisateur… »

Il y eut un gros blanc. Tout le monde regardait Quentin et Nightowl. Du petit groupe présent à ce moment dans la cuisine, ils étaient les seuls à ne pas être équipé de l’implant.

— « OK, c’est bon, on va tester sur moi. Je vous fais confiance les gars, dit Quentin.

— Tu es sûr de toi ? s’inquiéta un peu Erin.

— Oui, répondit Quentin. J’ai confiance en Pierre et en tous ceux qui ont participé au projet. Et puis, en tant que pionnier de #freedomnia, c’est normal que ce soit moi qui prenne le risque.

— Je pourrais aussi le faire, dit Nightowl.

— Oui, c’est vrai, dit Quentin. Mais il ne faut pas qu’on le fasse tous les deux. Imagine qu’il y ait des complications dues à l’opération ? Il faut que l’un de nous reste ici.

— Oui, c’est vrai, mais pourquoi ça serait toi qui prendrais le risque, demanda Nightowl.

— C’est vrai qui n’y a pas de raison, mais si ça ne t’embête pas, j’ai envie de le faire. Après avoir travaillé à l’élaboration de l’Académie, j’ai besoin de me sentir vraiment utile et de racheter mes erreurs.

— Tu sais que tu n’es pas obligé de faire ça pour être utile ? Tu l’es déjà bien ici, avec tout ce que tu as fait, dit Cerise. Et puis, ce n’est pas tes erreurs. Tu es parti dès que tu as su ce que les dirigeants avaient en tête.

— Oui, je sais. »

Nightowl et Cerise partirent avec Pierre vers l’atelier. Erin resta avec les jumeaux et Quentin.

— « Vous savez ce qu’on a découvert ces derniers jours au sujet de l’implant ? demanda Alexis.

— Non, répondit Erin.

— On a trouvé qu’une partie de l’API était relative à de la cryptographie.

— Tiens, je me demande à quoi ça peut servir… dit Quentin.

— Imagine, dit Erin. Et si on mettait tous les cerveaux des gens en parallèle pour faire des calculs crypto. Ça ferait une puissance de calcul de dingue ! On pourrait en casser, des chiffrements, avec ça.

— Ouais, dit Victor, ou miner de la cryptomonnaie. En tout cas, on sait pas trop ce que ça faisait là-dedans. Pour le moment, on ne s’en est pas servi ni dans le programme sur le PC, ni dans le code embarqué dans l’implant…

— Au fait, courageux de t’être porté volontaire, Quentin ! dit Alexis.

— Bah. Il faut bien que quelqu’un le fasse. Et en plus, vous aussi, vous avez un implant. Vous êtes passés par là.

— Oui, mais nous, on ne nous a pas laissé le choix… Toi, tu as choisi délibérément d’être le premier testeur. »

Sur ce, les jumeaux laissèrent Erin et Quentin.

— « Je ne sais pas comment on va faire pour t’opérer. On n’a pas ce qu’il faut ici, dit Erin. Et on n’a même pas de chirurgien…

— Oui. On va trouver une solution, ne t’inquiète pas.

— Si je m’inquiète, et c’est normal. En tout cas, quelle que soit la solution, #freedomnia se passera de moi le temps que tu te fasses opérer. Pas question que je reste plantée ici, je veux aller avec toi ! »