0x12.02 - Tout faire pêter ...

Quentin s’assit derrière l’ordinateur. Il s’agissait d’un vieux truc, tout juste bon à faire de la bureautique. Mais peut-être qu’il pourrait s’en servir pour quelque chose.

Ben_Kerckx @ pixabay
Ben_Kerckx @ pixabay

Cerise et Erin ouvrirent une à une les armoires du bureau, répertoriant les objets qu’elles y trouvaient. Elles passaient tout en revu, se demandant si elles pourraient en faire quelque chose.

— « C’est ça que tu voulais ? demanda Cerise en montrant un tournevis à Quentin.

— C’est déjà un début, dit-il en rigolant. Essais donc de voir si tu arrives à dévisser quelque chose du côté de la porte, ou si tu arrives à la dégonder.

— OK. Et toi, ça avance ?

— Je pense que ce PC est une perte de temps, il n’est même pas branché au réseau… Et toi Erin ?

— Moi, mis à part le fait qu’on est dans le bureau d’une fille... Je viens de tomber sur un placard rempli de produits de beauté…

— Bah, ça va pas nous servir à grand-chose, dit Cerise. Ils savent qu’on est là, se déguiser servira à rien. Y a quoi ?

— Maquillage, vernis à ongle, dissolvant, démaquillant, décolorant pour cheveux… »

Quentin réfléchit cinq minutes.

— « Répète ça ?

— Vernis à ongle, dissolvant, déo, décolorant…

— Oui, c’est ça ! Ça me donne une idée… Apporte-moi le dissolvant et le décolorant s’il te plaît… Et tache de voir s’il y aurait pas des produits d’entretien quelque part…

— OK. »

Quentin commença à démonter l’ordinateur, une fois le ventilateur accessible, il déposa une tasse à café prise sur le bureau dessus.

— « C’est pour que ça reste au frais… »

Puis, il mélangea le dissolvant et le décolorant.

— « Je sais pas ce que ça fait là, mais j’ai trouvé un bloc de détartrant pour toilettes…

— Donne, et éloigne-toi. Si mon ventilateur ne rafraîchit pas assez le mélange, ça peut être dangereux… »

Cerise et Erin relevèrent le bureau et se mirent derrière. Quentin approcha sa préparation de la porte, l’accrocha comme il put au niveau de la poignée.

— « Et maintenant, le moment de vérité… »

Grace à une perche improvisée avec des pinces à cheveux, des élastiques et un balai, Quentin versa le contenu du sachet dans la tasse. Quelques secondes plus tard, une grosse explosion retenti et la porte s’ouvrit.

Ils en profitèrent pour filer dans les couloirs et se cacher dans un coin, un peu plus loin.

L’explosion ayant attiré pas mal de monde, cela leur laissa le champ libre pour passer. Ils rejoignirent l’extérieur du bâtiment, puis l’arrière de la cour. Le bâtiment était entouré d’un grillage, mais celui-ci n’étant pas électrifié, ils passèrent dessous et s’enfoncèrent dans la forêt.