0x13.02 - Entrainement

Après avoir dû s’arrêter, le temps de la pause midi, Quentin retourna sur le simulateur tout l’après-midi.

geralt @ pixabay
geralt @ pixabay

En fin de journée, il finit par passer par la porte du haut. Lorsqu’il rejoint les autres dans la grande salle, Erin, Pierre, Nightowl, Cerise, Zara et Fahim étaient en grande discussion. Ils venaient de planifier les prochaines étapes. Il y avait beaucoup plus de monde que ce qu’ils avaient pensé à se porter volontaire pour recevoir l’implant.

L’équipe de Pierre serait vite dépassée. Parce que, bien qu’assez nombreux maintenant, la fabrication de l’implant était artisanale. Ils n’avaient pas les moyens de le fabriquer de manière industrielle. D’ici deux semaines, il pourrait y avoir une petite cinquantaine de personnes équipées d’un implant. Et à la fin du mois, ils pourraient être environ deux cents. Ce n’était pas grand-chose comparé aux sept mille personnes que représentait l’Académie et ses professeurs, mais c’était déjà ça.

Ils allaient bientôt pouvoir refaire des apparitions sur le réseau, cela leur permettrait de se rappeler au bon vouloir de leurs alliés sur le net, et de continuer à recruter du monde. Ils allaient pouvoir créer, de leur côté, leur propre contre-Académie, avec leurs idéaux et leurs valeurs.

Les semaines suivantes passèrent donc rapidement. L’activité dans le laboratoire d’électronique était intense. Pierre veillait à ce que chacun prenne du repos, et faisait tourner régulièrement les équipes. Après tout, la moindre erreur dans la création d’un implant pouvait avoir des conséquences désastreuses sur celui qui le porterait. Ils avaient donc mis en place de tests d’intégration, permettant de valider chaque modification apportée.

Les salles d’opération étaient également sur le pied de guerre. Et Fahim veillait lui aussi à ce que tout le monde se repose et à réduire les tensions. Encore une fois, leur travail était critique et il était important qu’il soit fait dans les meilleures conditions possibles.

Le programme d’entraînement des jumeaux portait ses fruits. Les premières personnes équipées étaient déjà lâchées sur le réseau interne. Et #freedomnia venait d’envisager de se ré-ouvrir. Ils avaient utilisé la même technique que la dernière fois pour brouiller les pistes. Grâce à leur retour sur la scène, ils avaient pu recommencer à recruter du monde, et petit à petit, de nouveaux volontaires prenaient leur billet d’avion pour la Moldavie.

Et les autres membres, qui ne souhaitaient pas faire le déplacement, leur apportaient du soutien d’une autre manière. La plupart du temps, logistique, en leur faisant parvenir du matériel, ou en faisant des dons, leur permettant d’acheter les matières premières nécessaires à faire vivre tout ce petit monde.

Il faudrait bientôt que #freedomnia agisse, car toute cette agitation en Moldavie allait finir par attirer l’attention.

Mais on ne savait pas encore ce qui se passait si quelqu’un ne revenait pas à sa base avant de se faire déconnecter. Personne n’avait véritablement envie de tenter l’expérience pour le savoir. Si en allant sur le réseau, ils tombaient sur des membres de l’Académie, cela risquait de mal tourner.