0x15.01 - A l'assaut

Le jour tant attendu et redouté était arrivé. Grâce à l’observation de Cerise, ils avaient pu mettre au point un plan.

Prettysleepy1 @ pixabay
Prettysleepy1 @ pixabay

Tout partait du principe que couper le câble qui reliait les étudiants à l’Académie les libéreraient et permettrait d’avoir des alliés dans la place.

Tout le monde était prêt. Comme prévu, les membres de #freedomnia avaient été répartis en plusieurs groupes.

Tout d’abord, il y avait ceux qui allaient aller sur le réseau, dont Quentin, Cerise et Erin faisaient partie. Leur rôle principal était de libérer le plus d’étudiant de la routine de contrôle.

La seconde équipe, sur le réseau également, devait protéger #freedomnia. Leur rôle n’était pas moins important que celui de la première équipe. Ils devaient s’assurer que l’Académie n’arrive pas à accéder à leur QG. Si l’Académie débarquait et arrivait à les couper du réseau, les conséquences seraient désastreuses pour les personnes encore connectées. Cette équipe, répartie au niveau de tous les faux QG de #freedomnia, comptait Victor et Alexis.

Une troisième équipe, comprenant Nightowl et Pierre était partie sur place. Ils communiqueraient avec Zara, restée au QG pour afin le lien entre les différentes équipes. L’équipe de Nightowl et Pierre devait entrer dans les locaux de l’Académie une fois la barrière ouverte, gérer les mouvements de paniques qu’il pourrait y avoir chez les étudiants, mais également, éteindre le serveur principal de l’Académie sur lequel tournait la routine de contrôle.

Enfin, Fahim avait séparé son équipe médicale en deux. Une partie resterait au QG, au cas où, une autre, dont il faisait partie, était partie avec Nightowl.

La tension était à son comble. Toutes les personnes restées au QG attendaient le signal de Zara, attestant que Nightowl et les autres s’étaient déployés autour de l’Académie. Quand elle fit un signe à Quentin, il prit la parole.

— « Je tenais à vous remercier, vous tous, d’être ici, dit Quentin. Quand j’ai créé #freedomnia, je n’étais qu’un pauvre idiot qui s’était fait manipulé par l’appât de l’argent et de la gloire que lui offrait un poste prestigieux dans l’élite de l’Union Européenne. »

Il fit une pause.

— « Maintenant, je suis toujours un idiot, mais je sais que je lutte pour la bonne cause, et pas juste pour moi. Et ça, ça fait toute la différence. Vous tous présents ici me montrez à quel point cette cause est juste. »

Il fit encore une pause…

— « Maintenant, tout le monde sait ce qu’il a à faire. Tous à vos postes ! Nous devons fournir une diversion suffisamment grande. Et surtout, faites attention à vous ! »

Erin, Cerise et Quentin se dirigèrent vers leurs ordinateurs et se connectèrent au réseau d’un pas décidé. Alexis et Victor les suivirent. Les autres firent de même.

Une fois sur le réseau, chacun se répartit en petits groupes. Il était plus facile de communiquer et ressentir la présence de personnes que l’on avait l’habitude de côtoyer et avec qui on s’était entraîné. Du coup, Erin, Quentin et Cerise formaient à eux trois une petite escouade. Victor et Alexis en formaient une autre. Ils n’étaient que deux dans la leur, mais de toute façon, personne n’aurait réussi à s’insérer dans leur groupe tellement la symbiose entre eux deux était forte.

L’approche de l’Académie se passa sans accrocs. L’Académie, n’ayant aucune raison de s’inquiéter outre mesure, n’était pas très active sur le réseau.

Et la première escarmouche se passa bien. Arrivant près de l’endroit où ils pensaient que se situait le réseau de l’Académie, Erin, Cerise et Quentin rencontrèrent les premiers étudiants.

Ils choisirent une petite patrouille un peu à part. Cerise et Erin attaquèrent frontalement. Enfin, le terme attaquer n’était peut-être pas le bon, mais c’était ce qui se rapprochait le plus de ce qui se passait sur le réseau. Les filles infligeaient des coups au petit groupe d’étudiants, qui ne tardèrent pas à riposter.

Pendant ce temps, Quentin était passé à l’arrière, et s’était attelé à couper les liens. Ce qu’il fit assez rapidement.

Les coups cessèrent. Les étudiants, libérés, étaient un peu perdus. Erin et Cerise firent de leur mieux pour leur transmettre des messages apaisants.

Puis, à coup d’images, elles leur montrèrent l’Académie, les implants, les étudiants, tous alignés sur leurs postes de travail… Le but était de leur faire comprendre que l’implant les avait possédés. Les images montrèrent ensuite les générateurs et la manière de les désactiver, puis une révolution dans les locaux de l’Académie. La couleur ambiante changea. Les étudiants donnaient l’impression d’avoir compris ce que l’on souhaitait d’eux et repartirent direction l’Académie.