0x15.0a - Débranchés

Sur le réseau, tout à coup, ce fut le calme plat. À la rage des combats laissait maintenant la perplexité. Erin et Cerise revinrent vers les étudiants, leur faisant comprendre de retourner à leur point de départ.

Freephoto @pixabay
Freephoto @pixabay

Après un moment qui leur paru une éternité, et en remontant le flot d’étudiants perdus sur le réseau, Erin et Cerise finirent par retrouver l’accès virtuel à l’Académie, puis le chemin vers le QG.

Zara était fort occupée à l’autre bout de la salle. Erin s’y dirigea. Elle vérifiait régulièrement les signaux des membres branchés au réseau, grâce à un encéphalogramme. Ceux qui avaient été déconnectés brutalement se trouvaient dans une sorte de coma. Zara les avait amenés sur des lits au fond de la salle, où des équipes médicales les prenaient en charge.

Et ils étaient nombreux. Erin chercha Quentin du regard. Il n’était pas dans cette partie de la salle. Elle se sentait honteuse de se sentir soulagée, alors que tant de jeunes de #freedomnia se trouvaient là, allongés.

Elle se redirigea vers les PC. Effectivement, Quentin était toujours à son poste, et son encéphalogramme montrait une activité régulière. Mais pourtant, il ne se déconnectait pas…

Les minutes s’égrainèrent. Cerise rejoint Erin pour la soutenir. Elles regardaient intensément le corps immobile de Quentin, ainsi que ses capteurs vitaux. Zara s’approcha.

— « Garde espoir, Erin. Il n’a pas l’air d’avoir été déconnecté», lui dit-elle.

Alexis et Victor s’approchèrent. Ils prirent Erin dans les bras et patientèrent avec elle.

— « Cerise, tu devrais sauter dans une voiture et partir pour l’Académie, dit Alexis. Je suis sûr qu’il y a quelqu’un que tu meures de revoir là-bas. Nous, on rester ici avec Erin, on va s’occuper des blessés et prendre le temps de nous retrouver un peu, maintenant qu’il n’y a plus d’urgence. »

Erin suivit machinalement les jumeaux. Il fallait s’occuper, penser à autre chose. Quentin était sur le réseau, il ne faisait pas partie de ces personnes allongées dans le coma, il avait encore une chance de revenir.

Mais plus le temps passait, plus Erin se démoralisait. Elle assistait Zara dans les soins qu’elle apportait. Et revenait régulièrement vers les ordinateurs, pour s’assurer que ceux encore connectés au réseau allaient bien.

Petit à petit, de nouvelles personnes se débranchaient. Le nombre de membres de #freedomnia encore connecté réduisait, mais Quentin en faisait toujours partie.